Le véhicule idéal pour un jeune conducteur

Afin de bien démarrer sa vie, un jeune conducteur aura besoin d’une voiture qui convient à son profil. Pour cela, il doit analyser toutes les situations possibles parce qu’il s’agit d’un nouvel engagement ou bien une charge de plus. En effet, quel que soit le choix à effectuer, véhicule neuf ou d’occasion, il faut noter que celui-ci présente des dépenses supplémentaires après son achat. Bien entendu, il s’avère important de penser également au coût d’entretien, de l’assurance auto et notamment, le carburant. Ce sont des aperçus des frais occasionnés par l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion. Face à cette situation, il semble difficile d’acquérir la voiture de ses rêves, surtout lorsqu’on a 20 ans et un permis tout neuf. La solution probable pour se faire plaisir est d’opter pour une voiture d’occasion.

Les voitures d’occasion, moins chère et idéale pour les conducteurs en herbe

Pour un premier véhicule en adéquation avec leur budget, les jeunes conducteurs n’ont d’autre alternatif que de s’orienter vers une voiture d’occasion. Cette dernière est disponible dans les annonces sur internet, entre particuliers ou encore chez un mandataire. Celui-ci est un professionnel de la vente automobile qui collabore avec de multiples distributeurs en France et partout en Europe afin de proposer à sa clientèle un tarif à couper le souffle. D’après les dernières statistiques, le budget moyen d’un jeune conducteur pour acheter une nouvelle voiture dépasse rarement les 2 000 €, à moins qu’il soit un rentier ou qu’il vient d’avoir hérité récemment. Avec cette somme minime, il peut trouver, par exemple, une voiture d’occasion à la mécanique en excellent état et à la consommation faible. Pour trouver ce type de véhicule, il faut être patient et de ne pas se précipiter sur la première occasion qui se présente.

L’assurance auto des jeunes conducteurs

Aux yeux d’un assureur, une personne entre 18 et 25 ans est considérée comme « un jeune conducteur », malgré son âge ou encore son expérience de conduite. Ainsi, il est possible que la voiture du jeune conducteur, qu’elle soit neuve ou d’occasion, puisse faire l’objet d’une majoration de prime d’assurance maximum la première année de son permis. La seconde année, cette prime sera réduite de 50 % et de 25 % la troisième année. Cependant, il existe la possibilité pour un parent de mettre un co-conducteur de la voiture de leur enfant pendant une année.

 

Cette option est recommandée afin de réduire le coût de l’assurance auto du jeune conducteur. Cela étant dit, il n’aura pas à payer des surprimes pendant trois années. Manifestement, les assureurs ne sont pas très confiants vis-à-vis de ces automobilistes en herbe, car ils se rendent comptes que ce type de conducteur constitue une classe de population à risque. Au lieu de les couvrir comme il se doit, ces compagnies d’assurance préfèrent tout simplement leur offrir des conseils, comme opter pour un véhicule petit modèle au lieu d’un grand. Cela permet aux assurés de réduire le montant des primes d’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *